Michel Gelin lauréat au PAC de Spa

Le poème de Michel Gelin "La Rumeur de la terre" a remporté le premier prix au concours du PAC de Spa. LA RUMEUR DE LA TERRE On la croyait paisible en sa croûte rocheuse, Vêtue d’océans et de vastes forêts, Depuis des millions d’ans d’une humeur endormeuse, Bernant l’homme innocent de ses troubles secrets. Crédule... Lire la Suite →

Notre souper annuel

  C'est le vendredi 12 décembre que les Oxymoriens se réunissaient - avec les conjoints - pour faire la fête ensemble autour d'un bon repas.  Et  pour la quatrième année consécutive le Radisson de la place Royale à Spa mettait les petits plats dans les grands à notre intention.  Certains parmi nous avaient préparé qui... Lire la Suite →

L’Oxymore aux Flammes de l’Espoir

Comme chaque année, le 10 décembre, le Centre culturel de Spa a invité les Spadois, les écoles et les associations à célébrer la Déclaration universelle des Droits de l'Homme. L'Oxymore y était et, pour cette occasion, notre fondateur Michel Gelin avait composé un court texte exprimant un souhait pour notre ville et sa région : J'ai un... Lire la Suite →

Quelques tautogrammes

  Notre réunion du 26 septembre 2014 était notamment consacrée à la lecture  de tautogrammes issus de l'imagination de nos membres.  En voici deux :     "  Robert  et  René , deux  romanichels aux rouflaquettes racoleuses, deux  ruffians rudes  et roublards,  reviennent en rigolant d'un .....rodéo !!    Récemment  encore ,  ces  deux  receleurs  routiniers rivalisaient  en remisant religieusement   le  résultat  de  leurs rapines......!!    Mais  ce  soir ,  ramollis  par  le... Lire la Suite →

Notre réunion d’aout

Notre prochaine réunion aura lieu le jeudi 14 aout à 22 h 30  au bar du Festival de Théâtre dans la Salle des Fêtes du Centre culturel de Spa.  Nous proposerons à Marie-Line Lefebvre et à Geneviève Damas et Jean-Philippe Collard-Neven de se joindre à nous pour prendre le verre de l'amitié.   Souvenez-vous :... Lire la Suite →

Le village englouti C’était un tout petit villageDe rien du tout,Juste un clocher, dix maisons sagesAu creux d’un trou. Seul un ruisseau menait tapage,Petits remous.Quand un préfet du voisinage,À pas de loup, Avec un maître d’arpentageVint tout d’un coupEstimer qu’un certain barrageFerait beaucoup En eau potable et canotage,Et puis surtoutEn électeurs et leurs suffrages…On n’est... Lire la Suite →

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑