Le Petit de ma Petite….

Le Petit de ma Petite a fait une Petite Qu’il nous reste encore quelques longues années,Quelques semaines à vivre ou bien quelques journéesIl n‘est jamais trop tard avant le grand départ,De vivre sa vieillesse en forme d’œuvre d’art. Viviane Trasenster Inspiré de Jeanne Cherhal "Quand nous aurons cent ans"30/06/2020

Une histoire d’arbre

Il y a très longtemps, mon arrière-arrière-grand-père ramena de la forêt un orme tout petit. Il le planta près de la maison. L’arbre poussa, poussa… Il vit  naître, grandir et partir des générations et des générations. Dans notre famille, tout le monde l’aimait et il nous le rendait bien. Ses racines profondément enfouies soulevaient la... Lire la Suite →

Un souvenir vivace

 En ces moments où on mesure le tragique des vies, leur fragilité, on mesure aussi combien on tient à elles. Et si quelque image de souvenir est un refuge, elle peut aussi figurer l’espoir d’un retour. Ce jour désormais bien lointain mais encore vivace, nous montions la colline où les spores de fougère avaient incrusté... Lire la Suite →

Un acrostiche !

Ciel bleu azur de belle Provence Ondes perfides et parasites.  Rions, chantait le printemps. Ondes putrides et maléfiques, Nuées agiles vers les nids nouveaux, Amers enfermements sans barreaux… Venez jongler avec les mots, Imaginez de chatoyantes phrases, Rusez avec les points, et les points-virgules, Usez des réseaux, contacts enfin utiles ! Solidaires… La culture nous sauvera.... Lire la Suite →

Notre soirée festive

Dix ans déjà que le Radisson Blu Palace de Spa nous accueille pour notre traditionnel banquet de fin d'année, agrémenté à l'apéritif de délicieux zakouski, histoire de remercier l'Oxymore d'une si belle fidélité. Cette année, une surprise nous attendait : les musiciens qui avaient participé à l’hommage rendu à Jean Vallée lors de notre réunion... Lire la Suite →

Jeu d’écriture – le texte de Michelle

Le figurant désabusé. Cette fois, ça y est, je suis tellement content, je vais interpréter, au théâtre, un rôle de figurant. C'est une des plus jolies choses qui pouvaient m’arriver depuis bien des années. Et, je ne serai pas la honte de la famille, j'étincellerai sur les planches, sans aucune stupeur ni aucun tremblement. Pour... Lire la Suite →

Jeu d’écriture – Le texte de Jacques

*  Un été meurtrier Étonné que nous ayons connu un été tel que qualifiable de meurtrier, j’élaborai en rêve le scénario d’un court métrage y ayant trait. Si meurtrier a-t-il été, cet été, que les plaintes des agriculteurs les puissent faire passer pour misérables : « C’est pas une vie», expirait mon voisin Jules. Il ahanait sous... Lire la Suite →

Jeu d’écriture – Le texte de Claudine

La vieille maîtresse Le misérable ! Elle venait encore de perdre une vie et de gagner quelques ridules. Il faudrait à nouveau une teinture plus avenante des racines capillaires, revoir aussi le scénario. Elle, l’actrice dans l’âme ! Pourtant, elle avait fait l’impossible : dîners raffinés, de romantiques hôtels de luxe, voyages sans elle à l’étranger, par vols... Lire la Suite →

Jeu d’écriture – le texte de Marcelle

* Je vais bien, ne t’en fais pas ! Juste quelques mots, envoyés par Nana à son amant François. Pour le rassurer tout à fait, y était joint un selfie : la jeune femme en saharienne, chapeau de brousse, lunettes de soleil et large sourire, posant devant un acacia parasol sous un soleil de canicule, redoutable adversaire pour les peaux poil de carotte comme la sienne.... Lire la Suite →

Jeu d’écriture – le texte de Mady

* La honte de la famille C'était la nuit du 12 au 13, parmi toutes les nuits fauves qui la hantaient en cet été meurtrier.  Nana se réveillait, pleine de stupeur et tremblements.  'Et si c'était vrai, se disait-elle !'  Oh !  Et cette canicule qui n'en finissait pas…  Elle tentait de rassurer son amant. ... Lire la Suite →

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑