Actualités

Octobre 2022

Octobre frappe à la porte, on le sent ; mortes, des feuilles d’arbre recroquevillent, bruissent sous les pas ou collent au trottoir. Sur la couronne, les zones clairsemées allument des fournaises de lumière attisées par les soleils déclinants. Les aubes plus feutrées s’estompent de strates vaporeuses. L’automne est là, dans ses fulgurances, ses clairs-obscurs et aussi... Lire la Suite →

Poésie

Féminité plurielle J’oscille je me craquèleJe suis une et plusieursL’une crie  bouche cousueL’autre chante un cantiqueL’une marche sur des braisesL’autre allaite un nouveau - néJe m’éparpille je m’égrappeMe perds  me déchireParfois je me rassembleElles s’ assemblentEnfant femme fille mère sœurJe suis une et plusieursJe suis elles et moiNous venons d’au-delà des annéesSous le ciel flamboyantOù... Lire la Suite →

Septembre 2022

Septembre, ma pelouse exténuée réceptionne les premières feuilles mortes. Sécheresse, les artisans de la terre scrutent, angoissés, les prémisses d’ondées avaricieuses. C’est que les humeurs du ciel font des caprices… inconnus au répertoire de l’histoire. Autant que faire se peut, la société s’en accommode. On a refragmenté dans les écoles les temps d’étude et ceux... Lire la Suite →

Le rat du Mozambique

En hommage à Paul Sédine Il est des rats de toutes sortes,De solitaires ou de cohortes,De ceux des villes ou des champsCeux des labos  qui sont tout blancs,Ceux des égouts moins alléchants,Mais celui qui fait notre histoireMérite un fifrelin de gloire. C’est un quidam, un anonymeRien ne le disposait aux « Mines »Il était né dans la... Lire la Suite →

Août 2022

Août 2022 L’été est sec et chaud, les mois s’enchainent et, depuis 2021, les pics météo carambolent joyeusement. Les cicatrices du déluge de l’an passé ne sont pas encore effacées que ce sont maintenant les incendies qui dévorent, menaçants, partout sur la planète. Paradoxe abscons,  les cataclysmes naturels n’empêchent  pas l’humanité d’en rajouter une couche... Lire la Suite →

Juillet 2022

Ça y est, déclenché le rituel exode estival…juillet a frappé dans ses mains le grand signal de la récréation annuelle. À peine, les aéroports grevés de menaces syndicales vibrionnent-ils un peu moins qu’espéré. Trains de nuit, trains spéciaux, ensilent un peuple avide d’espace et d’air, mobil homes et caravanes incrustent leur allure modérée dans le... Lire la Suite →

Juin 2022

Aujourd’hui, c’est l’été. Il faut pour m’en convaincre descendre dans mon jardin, épier les floraisons. Car on peut trouver mieux côté température : 17c. , à l’heure où j’écris, n’incitent pas au déjeuner sur l’herbe. Le gentil mois de mai, débuté dans l’euphorie, n’a pas tenu ses promesses et l’actualité en demi-teinte lui fait une compagnie... Lire la Suite →

Mai 2022

« Il est revenu le temps du muguet », non, pas de cette chanson en 2022 ! Peu de lèvres vont encore fredonner ce chant nostalgique, pas plus  sur les rives du Don que sur celles de la Moskova. La guerre-opération-spéciale n’en finit pas de déployer son cortège d’horreurs et d’absurdités. Ce jeudi, le secrétaire général de... Lire la Suite →

Avril 2022

Mars s’est refermé sur le retour frileux d’un anticyclone descendu du Nord. Voici l’humidité revenue sur nos fagnes. Le blanc manteau d’hiver, dont s’éprenait déjà un peu de nostalgie, fera, dans nos campagnes, un retour tardif. Pauvres floraisons pillées, forsythias, prunus, magnolias pleurent une parure un peu trop précocement ternie. Côté genre humain, on pleure... Lire la Suite →

Petit poème de nuit

Quand tout à coup le rouge en fleur écarlate éclate dans le froid de la nuit où rôdent des spectresen treillis Mya quitte sa couche et crie Elle crie Mya devant le ventre ouvertde la maison d’en face sur la petite étoile de sang qui tache sa robe de nuit Elle crieet son cri s’arrachede... Lire la Suite →

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑