Novembre 2022

Octobre s’en va, léger, sur la pointe des pieds. De mon souvenir, ses trente et un jours n’ont grappillé autant de douceur qu’en cette année. On dirait que la pelouse se cramponne au vert, que les arbres se séparent de leurs feuilles avec plus de regret. Novembre en sauvera des élues en héritage…

Le surcroit de clarté matinale que nous a délivré le changement d’heure nous berce d’une illusion. En attendant, nos chemins et nos routes engrangent des loisirs agréés, les autos garées aux espaces sylvestres attestent d’un regain de ferveur.

Heureux peuple nourri de liberté quand la tragédie et la guerre s’étripent à nos frontières. Moscou remet en cause l’accord sur l’exportation par mer des céréales ukrainiennes, se prépare à une expansion du conflit. En Orient comme en Afrique : Corée du Nord, Soudan, Ruanda, Congo,  il semble que les tensions s’exacerbent sur tous les continents.

Dans ma ville, on regarde paisiblement passer les célestes chevrons des grues cendrées. Tandis que d’autres grues s’affairent à construire un monde plus aimable et plus beau.

Le chantier de la piscine s’étale, impressionnant, comme celui des anciens thermes, et celui des « Heures claires » en voie d’achèvement. Un avenir s’édifie alors que désertent au fil des rues un grand nombre d’activités locales. Une mue s’ébauche sous nos yeux. Qui vivra, verra.  

Dans le jardin, Gaston mon crapaud n’est pas encore entré en léthargie. Il attend sans doute que s’effeuille la dernière rose… ou reviennent, les premiers frimas.          

Un commentaire sur “Novembre 2022

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑