Janvier 2022

Hé, voici 2022, tout en rondeurs, trois cygnes de conserve halant le zéro, signe de la nullité… à moins que ce ne soit ce petit omicron, avorton, néfaste,  Caius Détritus qui n’en finit  pas de faire des siennes… Sommes-nous l’enjeu de forces obscures où l’infiniment petit joue à cache-cache avec la communauté humaine ?

Sommes-nous sûrs que la science va remporter ce chalenge où, jusqu’ici, le « Minissime », évolutif, garde toujours une longueur d’avance sur les vaccins ?

À ce jeu du chat et de la souris, le plus réactif sera gagnant. Le quidam, lui, s’y perd, met le masque, l’ôte, s’écarte, se rencogne, se pelotonne jusqu’à l’éclatement. Allons-nous vers un nouvel art de vivre ?

Il nous reste en tout cas l’espace du rêve. Lisons donc, ou relisons. Allons au théâtre ou au cinéma dont, à force, on vient de dégager les chaînes.

Les temps sont propices à fuir des réalités saumâtres du quotidien… Évadons-nous d’une morosité que s’essoufflent à dissiper les commerces aux abois dans le poudroiement de leurs lumières.

Des choses bougent. On construit, on ravaude. La nature elle-même se met au diapason. Des espèces s’éteignent, certaines se revigorent. « Loup es-tu là ? » réchappe du domaine littéraire et rôde à nouveau dans nos forêts. La vigne s’étale en raies sur les coteaux wallons. Ma ville déploie un regain de jeunesse, quête l’avenir. Ca creuse, ca martèle, ca ébranle de partout. Des nouveaux venus d’Orient arpentent nos trottoirs. Le siècle marche. Le jeune Janvier ouvre la voie. Bonne année !                  

Un commentaire sur “Janvier 2022

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑