Décembre 2021

  Le revoici Décembre, nimbé des lumières de la ville, refermé sur la chaleur des intérieurs douillets, replié derrière les vitres thermoplanes  d’où nous observons les trépidations du monde. D’où nous observions plutôt, car les écrans « oled » ont, depuis belle lurette, relégué la vitre au rang d’observatrice obsolète. Ainsi, s’insère subtilement une distance de confort et nous trouvons charmants les ébats des petits oiseaux dans la neige.

Il faut que l’actualité toque à notre porte et que nous l’entrouvrions pour  en ressentir charnellement l’effet. Il pleut, il neige là-haut et les jours s’enténèbreront tout au long du mois. Nos vallées ont bien du mal à se remettre petit à petit des inondations de juillet. Des émigrés du Sud et de l’Est s’agglutinent encore dans les centres. La mer a prélevé sa dîme, aussi inexorable que les états.

Joséphine Baker est entrée au Panthéon, la nudité n’est pas une tare, on doit s’en réjouir sous la coupole ! La Covid Omicron survole la Covid 19. Pressentiment ? Les virologues alphabètes ont laissé les espaces avant l’Omega !

À Spa, une visite animalière historique ; à rajouter à l’âne de Meyerbeer et au chameau de la duchesse d’Orléans : un pélican au lac de Warfaaz !   Chouette, bientôt Noël, on va parler de crèches et du petit Jésus…  

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑