La baigneuse de Spa

À chaque bout de ville, un beau rond-point se place ;
L’un d’eux qui bride Spa exhibe des appas
Qui sans se dérober, laissent l’homme de glace
L’invitant à porter un peu plus loin ses pas.

Car, fi d’une sylphide aux déliés de marbre,
D’un bronze dédié aux vertus de nos eaux,
Nos édiles ont choisi, s’ébrouant sous les arbres,
Un mannequin de tôle à fleurir nos créneaux.

À toi, qui d’un volant exploites les prouesses,
Et qui, par un hasard, abordes nos détours,
Ne risque pas un œil aux postures traitresses
De la naïade en fer qui montre ses atours,

Car tu pourrais d’un coup, abusé de tels charmes,
Dans un précipité d’étonnements perclus,
Ignorer cette courbe et périr sans alarme
Dans un quelconque trou de la route perdu !

Michel Gelin

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑