Mai 2020

Il est joli, le mai 2020 ! Gardez vos muguets, bois profonds; vos odorants bouquets ne petite-fille-cueillette-muguet-dans-banque-dimage__x3h-1872932_InPixiofleuriront pas, cette fois, les kiosques et les marchés, les enfants ne répéteront pas en classe le compliment convenu pour leur maman…
ornikar_e2145570-dd02-4ac2-b736-a4bcc29a5cd0_echangeur-double-autoroute

Désormais, les rues indolentes étalent leurs espaces dilatés. Nos échangeurs routiers ressemblent à des nœuds d’improbables rubans. Nos gares désertiques font penser aux gares de Delvaux…sans leurs fantômes. Paul-Delvaux-Solitude

Printemps automnal, surréaliste où l’humain, dans ses alvéoles, se resserre, se recroqueville comme une feuille morte. La peur rôde. Les vides, les espaces, dénoncent des solitudes. À ma petite gare, quai désert, il y avait un train tout seul, comme perdu, non tagué pour une fois ; Il est parti seul ; une voix fantomatique est sortie d’en haut, d’un haut-parleur ; pour qui, pour quoi ? J’ai traversé le quai de long en long. En y revenant, un autre train arrivait, sans voyageur lui aussi. Terminus. Terminus de quoi ?
DSC02229

L’absurde rôde, je frissonne. Sur le trottoir rasant les murs, je croise un être avec un bec de canard…Je m’écarte. C’est peut-être mon voisin. Un autre change de trottoir, sa tête hirsute me renvoie irrésistiblement à l’homme de Cro-Magnon. Une ambulance fonce, sirène stridente.
Capture 7

Sur le coup de vingt heures, le clocher soudain s’ébroue, se met mis en branle, à toute volée. L’évènement surgit, aléatoire comme un mort funambule, au balancier furtif. L’essentiel du journal télévisé est un boulier compteur : il y a la barre des unités, celle des dizaines, des cents et des mille selon les arrivants, les sortants et les partants. On compte en lits, en masques, en respirateurs…

Pourtant, dès mon seuil, des senteurs de lilas m’emplissent les narines, le chant des tourterelles tourmente les frondaisons reverdies. Je me surprends à guetter la première arabesque d’une hirondelle. Elles, sûrement, elles vont revenir, « déconfinées » !
unnamedhirondelles

 

2 commentaires sur “Mai 2020

Ajouter un commentaire

Répondre à Marcelle Melchior Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑