Octobre

Il suit la file, Octobre, il enfile les mois en « brr » qui cheminent à la fin de l’été. La 20190927_154051_068Apluie enfin! Bus, épuisés, nos petits ruisseaux étirent dans les creux des langues altérées.  Notre vieille croûte terrestre assoiffée cache mal, sous une végétation déprimée, ses rides et ses fissures. Heureusement, les sources n’ont pas tari ; au Tonnelet un mince filet coule encore. Et, à force, les piscines et les bains s’ébroimg006uent des salissures des jours.

Aux lointains, les plages et les lagons bleus ont rendu leurs touristes ; parcimonieusement à cause d’une faillite. Il pleut. Sur le sable s’écrivent des glyphes éphémères. Le lac étale des traînes  argentées  d’ocelles qui se télescopent à l’infini. Il pleut sur les jours échus, les jours déchus. Recherche M. Eloy Un promeneur vieux s’est perdu, on l’a retrouvé mort. Comment peut-on se perdre dans un environnement démographique, un réseau routier aussi denses ?
Il pleut… Gaston, mon crapaud, a fait une dernière apparition. J’aime bien mon crapaud, il est mordoré comme une brioche qu’on sort du four. Il a de bons yeux bien plantés, pas comme les grenouilles, exorbités comme des gyrophares. Il crie comme un enfant quand Mistigri l’asticote du bout de ses pattes (qui ne sont pas de velours). Il va bientôt dormir dans son trou de mur… tout l’hiver… Le veinard !

DSCN0757A

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑