La clé des champs

Poème primé de Brigitte DebrouxDSC_0095Brigitte Debroux_InPixio

C’est une clef en bois
Taillée dans un sorbier
Au jardin des lumières
C’est une clef des champs
Une clef buissonnière
Une clef vif argent
Sur le trousseau du vent
À la robe légère
Elle ouvre les sentiers
Sauvages solitaires
Traverse les vallées
Passe à gué les rivières
Contourne les ornières
Enjambe les barrières
Bouscule les clôtures
Et mène à l’aventure
Toujours devant
Toujours première
Le cœur vaillant
Elle tire les verrous
Dévisse les écrous
Débloque les serrures
Déglingue les armures
Des prisons de ce monde
C’est la clef vagabonde
La clef des baladins
La clef des arlequins
C’est la clef étoilée
La clef inespérée
La clef des visionnaires
La clef des téméraires
La clef des troubadours
Qui libère l’amour
Et ferme à double tour
Les portes de l’ennui
Les portes de la nuit
Les portes de l’effroi
Les portes rabat-joie
Les portes réfractaires
Au paradis sur terre

Un commentaire sur “La clé des champs

Ajouter un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑