Poésie

 

DSC01067

Le chemin des fougères

Le chemin que tu as tracé
Parmi les fougères
Se rétrécit au fil des mois
Souvent nous le parcourons ensemble
Leurs tiges  ont poussé plus haut que jamais
Bientôt elles formeront une arche  enchevêtrée
Au-dessus de nos têtes
Mais pourquoi ce matin  leurs yeux verts
Nous regardent-ils avec insolence
Soudain voici qu’elles se haussent d’un demi-mètre !

Voudraient-elles nous tenir prisonniers
Étouffés entre leurs frondes ?
Ne savent-elles pas les orgueilleuses
Que bien avant le gel  elles perdront leur superbe ?
Quant à  nous, bien avant elles
Nous renaîtrons parmi les jonquilles                                     4857_resized_1200_999_90_5a7032401662e_buetgenbach_lehrpfad_mausheck_23-c-ostbelgien.eu

Siska Moffarts

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑