L’air du temps

 

 
« Hiver, vous n’êtes qu’un vilain » écrivait le vieux Charles d’Orléans, Avril vous n’étiez  qu’un  coquin,  geignent ici les paysans déçus.
Le voilà refilé, nu, rendu au fuseau du temps dont Mai tient désormais la quenouille. Espoir. Voici le bleu mois de Marie, mois des muguets-carillons, mois des genêts dont les  dards régénérés s’affûtent aux rayons plus chauds. Espoirs.  Les travailleurs revendiquent, les mères, mine de rien,  attendent… un signe, un petit quelque chose, elles attendent…une fois de plus…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑