Un poème de Marie-Noëlle Lejeune

LA SOLITUDE

C‘ est le dernier jour des vacances
L’ été qui tombe au fond d’un trou.
C’ est un peu de clarté qui danse
Sur le mur entre chien et loup
               La solitude

C’ est l’ inconnu dans le métro
Qui ne te rend pas ton sourire
C’ est l’ ami qui s’ en va trop tôt
C’ est l’ enfant qui ne veut rien dire
               La solitude

C’ est le vent froid qui te transperce
Les pieds glacés sous l’ édredon
C’ est dans la rue un bruit d’ averse
Et son écho dans ta maison
               La solitude

Marie-Noëlle Lejeune

Photo : Michel Gelin

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑